dimanche 25 mars 2012

A la santé d'Henry Miller


Balthazar Saint-Cene est un antiquaire reconnu sur la place de Paris. Alors qu’il est invité à un mariage qui ne l’enchante guère, il fait la rencontre d’Alma, une femme énigmatique qui se présente comme son ange gardien. Celle-ci va le conduire sur le chemin d’une nouvelle vie, la vita nova : il quitte famille, femme, enfant, activité professionnelle, à la recherche du mystère qui le relie à elle. Ce sera l’occasion de découvrir un milieu inconnu, ainsi que le courage et le don de soi.
 Tout au long du récit, Balthazar est accompagné par sa conscience, incarnée par Henry Miller, l’écrivain qui l’a beaucoup marqué et qui habite en lui et le guide au-delà des réponses aux énigmes, vers sa propre identité. Au départ léger et drôle, avec quelques envolées romanesques originales autour du dialogue Miller-Balthazar, le ton de ce roman psychologique et initiatique devient de plus en plus signifiant, chargé de révélations, jusqu’à la triple fin qui devrait surprendre les lecteurs.

Mes impressions:
Tout d'abord, je remercie chaleureusement les agents littéraires ainsi qu'aux éditions Persée  pour m'avoir permis de découvrir cet étonnant roman !
pourquoi ce livre? Pour la très belle et fascinante couverture et surtout pour le résumé alléchant.

 Balthazar Saint-Cene est un homme de quarante-cinq ans qui a réussi sa vie, autant sur le plan professionnel que sentimental. Il est le narrateur de ce roman et va nous raconter comment sa vie changera à jamais après une rencontre lors d'un mariage.
 Son petit monde idyllique sera bousculé par Alma, une jeune femme énigmatique qui prétend être son ange gardien. Après cette étrange rencontre, Balthazar commencera à douter de lui, il  se rendra compte qu'il ne connait ni son identité ni ses désirs. Pour se redécouvrir, Balthazar décide de partir, d'abandonner sa famille pour se concentrer sur sa personne et réfléchir sur la vie. Il emménage alors boulevard des Batignolles "juste à la frontière de Villiers, c'est-à-dire entre le monde luxueux et le début du purgatoire, à deux minutes à pied de chez nous", " C'était quand même une vraie rupture avec ma vie, même à une distance d'une station de métro, à portée de fusil". Le bonheur frappera-t-il à sa porte? fera-t-il des rencontres bouleversantes? Reverra-t-il la mystérieuse Alma?... Ce livre ira de révélation en révélation.
J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre notre protagoniste dans ce beau roman d’apprentissage. Balthazar est un personnage bien construit, avec ses forces et ses faiblesses et un langage assez cru.

Certains passages de l’intrigue sont souvent répétitifs, on  a donc parfois l’impression de ne pas avancer.  J’ai été un peu surprise par l’écriture qui s’avère très contemporaine. Il utilise des mots simples mais les phrases sont parfois trop longues. Pourtant cela  n'empêche pas  la lecture d’être rythmée.

J'ai bien aimé que la conscience de Balthazar soit incarnée par Henry Miller, cela m'a donné très envie de découvrir cet auteur. Le deuxième chapitre est d’ailleurs entièrement dédié à Henry Miller, cela m’a un peu  troublé au point de ne pas savoir si c'est l'auteur ou Balthazar qui en parle.

En résumé, c'est un très beau livre sur le pardon, la tolérance, l'espérance, la solidarité et le bonheur.  Le suspens du livre tient en haleine jusqu'au bout!

Citation:
" J'avais accès à cette région profonde, qui ne sort pas souvent de sa tanière, où se rallie tout sentiment de solidarité, au-delà de l'amour et de la haine, où s'évanouissent les limites de l'être, se perd le sentiment de l'individu et du temps"

" Elle était sublime au point que la beauté n'avait d'autre choix que de la copier"
" j'entamai enfin le chemin du pèlerinage vers moi-même. L'homme que j'étais, je ne le serais  plus..."

note: 6.5/10
Livre de 320 pages, 21euros, éditions Persée    


                                                                                      Henry Miller







                                                                                                                          

6 commentaires:

  1. Ça me semble intéressant. Je ne sais pas si je le lirais mais c'est très intriguant.. A voir donc :)
    Merci de la découverte!

    RépondreSupprimer
  2. j'aime beaucoup Miller et ce livre semble intéressant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ denis : Oui ce livre m'a donné envie de découvrir Henry Miller, à l'air un peu spéciale tout de même ^^

      Supprimer
  3. La photo en noir et blanc de ce dos magnifique est vraiment réussie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ anis : Oui! j'adore la photo moi aussi!! =D

      Supprimer

Merci pour votre visite!