jeudi 21 juin 2012

La couleur des sentiments




 [ Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. ]


Mes impressions:

En 1896, la cour suprême autorise les États-Unis à mettre en œuvre une ségrégation raciale, c'est-à-dire, une séparation physique entre noir et blanc dans les lieux publics (restaurant, école, toilette..), en plus de la  discrimination déjà en place.

La couleur des sentiments se déroule dans les années 1960, au Mississippi  dans la ville de Jackson où la ségrégation est omniprésente mais semble s'essouffler grâce notamment aux actes des militants pour les droits civiques comme Martin Luther King (en 1963, il prononce à Washington son célèbre discours "I have a dream"). C'est dans ce contexte que Kathryn Stockett plante son histoire et ses personnages.

Nous avons d'un côté, les riches familles de blancs, où les femmes passent leur temps entre partie de bridge et association de "charité" pour se faire bien voir. Ces dames sont superficielles, elles vivent pour exister aux yeux des autres. Lancer des rumeurs font partie de leur quotidien.
De l'autre côté, nous avons la population noire, où chacun doit y mettre du sien pour vivre, les enfants sont contraints d'abandonner les études par manque d'argent, les femmes deviennent bonnes pour les familles blanches, les hommes travaillent dans des usines.

Pour mieux comprendre la situation et les différents points de vue, l'auteure a judicieusement  décidé de faire alterner la narration du roman . Nous suivons alors deux bonnes noires : Aibileen et Minny ; ainsi qu'une femme blanche: Skeeter.

Cette dernière, est la seule blanche à vouloir faire bouger les choses, elle décide alors d'écrire un livre sur le quotidien de bonnes noires au service des familles blanches à travers leur témoignage, pour qu'enfin elles se fassent entendre.

J'ai beaucoup aimé la solidarité qui lie les bonnes entre elles, qui s'unissent  malgré une certaine réticence  par peur de représailles. Nous découvrons leurs vécus dans les différentes familles de blancs, leurs joies et leurs colères fassent à la situation actuelle.

J'ai adoré les personnages crées par l'auteure, certains sont attachants, bouleversants, mais aussi détestable .



Commençons par les trois personnages principaux, toutes très attachantes:
Aibileen, est une bonne âgée d'une cinquantaine d'année qui s'occupe principalement des enfants dans les familles blanches. Elle commença à l'âge de 14 ans et s'occupa de 17 enfants en tout. Elle leurs donnera l'attention qu'ils n'ont pas eu de leur propre mère, comme avec la dernière en date Mae Mobley, la fille d’Elizabeth Leefolt.  C'est le personnage le plus touchant du roman selon moi. Son fils unique est mort et c'est la première à accepter de parler de son expérience pour le livre de Skeeter.

Minny, est une dure à cuire, qui, à cause de son insolence se fait souvent renvoyer (au moins une vingtaine de fois). Son talent? la cuisine, elle est considérée comme la meilleure cuisinière de Jackson ville, surtout pour sa tarte au caramel, Miss Hilly Hoolbrock en sait quelque chose (voir épisode de la tarte ^^). Cependant, Minny n'a pas la vie facile dans le privée, à cause de son mari Leroy.

Miss Eugenia, prénommée Skeeter est une jeune femme de 24 ans qui vient de terminer ses études à la faculté. Elle rêve de devenir journaliste ou écrivain quand sa mère, rêve de la caser.
Contrairement à ses deux amies Miss Hilly et Miss Elizabeth, qui souhaitent continuer la ségrégation raciale en imposant un projet de loi pour imposer des toilettes séparées entre noir et blanc, Skeeter souhaite faire évoluer les choses. C'est une jeune femme indépendante et très moderne bousculant les traditions familiales.
Elle cherche à tout prix retrouver Constantine, la bonne qui l'a élevée. Contrairement à ces autres dames, elle ne méprise pas les domestiques une fois adulte.

Passons aux personnes un peu moins sympathique maintenant:

Nous avons à la première place.... Miss Hilly Hoolbrock! sans elle, le livre n'aurait pas la même saveur.
C'est une jeune femme hautaine, qui se croit au-dessus de tout le monde y compris de son groupe d'amies blanches. Quand elle veut quelque chose, elle cherche à l'obtenir par tous les moyens.
Son racisme à l'égard des personnes noires, provient de sa peur d'attraper des maladies "transmises" par les noirs.
Elisabeth Leefolt, est une femme sans intérêt et  bête dans le sens où elle suit les moindres faits et gestes de son amie Hilly. Elle ne réfléchit jamais par soi-même. De plus, c'est une mauvaise mère, elle ne prête aucune attention à sa fille pas assez bien pour elle, sauf pour la battre. Sa fille n'est rien d'autre qu'un accessoire de sa réussite sociale. Elle donne l'image d'une famille parfaite, mais tout ceci n'est qu'illusion.

Concernant l'écriture de Kathryn Stockett, je dois dire que j'ai beaucoup aimé sa forme de narration, alternant les points de vue des personnages, elle arrive très bien à se mettre à leur place.
J'ai particulièrement aimé les pages qu'elle a rajouté à la fin expliquant sa propre expérience au moment de la ségrégation. On peut l'a rattacher au personnage de Skeeter. Comme elle, elle aimait beaucoup sa bonne et veut lui rendre hommage à travers La couleur des sentiments.
En bref, un magnifique roman sur l'amitié, la trahison, la tolérance, le racisme, les rumeurs. Un roman émouvant à lire absolument !!

Note: 10/10
Le film retranscrit bien les émotions que l'on peut avoir tout le long du livre, malgré quelque modifications, je trouve qu'il correspond bien à l'ambiance du livre. 

Sa biographie : ICI

 


Votre avis sur le livre ? Le film ?





27 commentaires:

  1. Haaa j'ai trop envie de lire ce livre! En tous cas, jolie chronique!

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'as convaincue, direction wishlist :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai adoré le roman et son adaptation! Voilà un sujet, des thèmes dont on ne parle jamais assez! :)
    Pauline,
    Entre Les Pages : http://areader.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  4. J'attends avec impatience que ma môman ait fini de le lire pour lui piquer ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. C'est génial, n'est-ce pas! Je l'ai fini cette semaine et c'est un coup de coeur pour moi aussi!

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire le livre (il me tarde). Par contre, j'ai été voir le film au cinéma et il a été un véritable coup de coeur. Il y avait des mélanges d'émotions, on passait du rire aux larmes. Il m'a énormément ému. Et comme tu le dis si bien, les personnes sont extrêmement attachants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ressent les même émotions avec le roman =). Ne tardes pas trop à le lire ^^

      Supprimer
    2. Je vais essayer de ne pas trop traîner ;-)

      Supprimer
  7. j'ai bien aimé ce roman comme beaucoup

    RépondreSupprimer
  8. Un coup de coeur aussi pour moi ;)

    RépondreSupprimer
  9. Bravo pour ton billet, moi aussi j'ai adoré.

    RépondreSupprimer
  10. J'en ai tellement entendu parler que je n'avais plus envie de le lire ! Mais j'attends sa sortie poche, histoire d'oublier tout ce que j'ai lu et puis le sujet m'intéresse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi au début j'étais réticente à cause de son succès. J'ai craqué et j'en suis pas déçue =)

      Supprimer
  11. Coucou et merci pour tes messages sur mon blog !!
    C'est vraiment un livre formidable et le film est vraiment top aussi !!
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
  12. J'avais adoré ce livre également. Et pourtant, ce n'est pas trop le genre d'écriture que j'aime en temps normal. Je l'ai dévoré en quelques jours, impossible de m'arrêter...
    C'est un roman qui m'a fait pleurer et rire.

    PS: L'image de fond de ton blog est super!

    RépondreSupprimer
  13. Ce roman fait l'unanimité. Je vais surement l'acheter très bientôt, puisque j'ai acheté le dvd. Et comme je préfère lire les livre avant... =)

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Un grand coup de cœur pour moi aussi. il me reste à voir le film maintenant.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre visite!